Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2007 1 15 /01 /janvier /2007 21:47

Cet article présente brièvement quelques arguments scientifiques qui appuient la théorie de la création. Contrairement aux arguments évolutionnistes qui souffrent terriblement de manque de crédibilité (fragments de fossile, fraudes, vieux îcones recyclés, manque de mise à jour, abus de confusion du terme "évolution"), les arguments qui suivent sont issues de grandes certitudes scientifiques. 

 

L'ensemble minimal de gènes pour opérer une cellule

 

 

DNA3Le génome minimal prouve que la vie est apparue par création intelligente. Les études récentes à ce sujet ont été réalisées sur les mycoplasmes qui sont des bactéries et aussi les êtres vivants ayant le plus petit ADN. Par exemple, Mycoplasma Genitalium a un ADN contenant environ 500 gènes.

 

Les recherches ont démontré que, dans les conditions les plus idéales, un minimum d'environ 250 gènes sont absolument vitaux au fonctionnement de base d'une cellule à ADN. C'est ce qu'on a nommé le concept du génome minimal. Ces gènes ont une longueur moyenne de 1 000 bases, comme un programme informatique qui contiendrait 1 000 caractères. Chaque gène contient des instructions précises pour la construction et la régularisation des biomolécules de la cellule. 

 

C'est donc dire que la cellule, dans sa forme la moins complexe imaginable, contient au minimum l'information contenu dans un livre de 250 pages où chaque page contiendrait 1 000 caractères.

 

Comment un tel livre d'instruction pourrait-il apparaître ? Par un brassage aléatoire de 250 000 pièces de Scrabble produisant 1 000 pages de caractères respectant "l'orthographe et la grammaire génétique" ? Chaque instruction étant coordonnées et cohérentes avec les 249 autres instructions ? Des analyses de probabilités ont montré que même si tous les atomes de l'univers étaient une de ces pièces de Scrabble et que le brassage aléatoire se produisait pendant 14 milliards d'années, pas une seule page sur les 250 serait produite.    

 

 

Ce niveau de complexité extrême est envisageable dans un contexte de création intelligente mais, complètement improbable dans un contexte "évolutionniste" où avant que la première cellule apparaisse, il n'y avait qu'un brassage aléatoire (hypothétique) d'éléments organiques (en d'autres mots, on ne peut pas invoquer la sélection naturelle à ce stade).  


Les symbioses
démontrent que les différentes espèces vivantes sont apparues de façon assez simultanée (tel que le prédit la théorie de la création) dans le temps puisque de telles espèces affiliées ne se reproduisent pas en l’absence de l’autre. L'apparition simultannée des différentes formes de vie est une prédiction qui appartient à la théorie créationniste.

(ex : symbiose charançon et le palmier nain, la pollinisation des plantes angiospermes, la termite avec 4 autres espèces, les bactéries et les fourmis, bref … il y en a des millions d’exemples)

Mentionnons, à titre d'exemple, que la disparition de la "fournie soldat" en Europe pourrait entraîné la disparition de 100 espèces vivantes et que la menace de la disparition des abeilles butineuses eu Europe pourrait se traduire éventuellement en problème majeur pour la survie de l'humain lui-même. Ces faits sont le reflet d'un constat majeur de la biologie : les espèces vivantes vivent en étroite relation les unes avec les autres. La survie des différentes espèces et l'équlibre des écosystèmes est similaire au fragile équilibre d'un chateau de cartes. 

La discontinuité du monde vivant
démontre que les groupes d’animaux sont apparus de façon distincte/séparément, non reliés par un ancêtre commun, et ceci cadre précisément avec la description de la création biblique (Dieu créa tel groupe d’animaux, ensuite l’autre ….).

(ex : discontinuité entre cellule procaryote et eucaryote, vertébrés / invertébré, mammifères terrestre / mammifères aquatiques, cellule animal / cellule végétale …..)

L'exemple des cellules eucaryotes et des cellules procaryotes est particulièrement intéressant. Les cellules eucaryotes (comme les cellules de qui vous constituent) sont 10 000 fois plus volumineuses que les cellules procaryotes (les bactéries). Les eucaryotes ont leurs molécules d'ADN organisées différemment et stockées dans un noyau. Elles possèdent des organites intracellulaires très complexes qu'aucun type de bactérie possèdent. Il y a plus d'une dizaine de différences fondamentales entre ces 2 types de cellule et pourtant, il n'existe aucun intermédiaire entre les 2 (selon les experts). Leur origine est donc distincte, comme un créateur intelligent peut inventer une voiture et un ordinateur distinctement.

Dans un contexte évolutionniste, les bactéries, beaucoup moins complexes, "se sont complexifiées" (désolé pour le language hautement irrationnel et anti-scientifique) pour "donner naissance" à des cellules eucaryotes éventuellement, mais n'ont laissé aucune espèce intermédiaire survivre.

 


 

La discontinuité du monde fossile démontre que les groupes d’animaux sont apparus de façon distincte/séparément. Cette preuve ultime ne peut plus être repoussée. Les découvertes paléontologiques se sont tellement accumulées qu’il est temps pour les évolutionnistes de se mettre d’accord avec ce que la science dit. Quelques évolutionnistes l’ont fait*. Mais au lieu d’admettre que cela est une vérification de la plus grande prédiction de la théorie créationniste ils ont transformé la théorie de l’évolution pour qu’elle prédise la même chose que la création !! Ils diront maintenant que l’évolution se fait tellement vite entre deux espèces qu’elle ne laisse pas de trace fossile !

 

* « L’extrême rareté des formes de transition est le secret de fabrique de la paléontologie... L’historique de la plupart des espèces fossiles comprend deux caractéristiques allant à l’encontre du gradualisme :

1. La fixité. La plupart des espèces ne démontrent aucun changement de direction tout au long de leur durée sur terre. Dans le registre fossile, leur apparence est à peu près la même à leur disparition; les changements morphologiques sont habituellement limités et sans direction.

2. L’apparition soudaine. Peu importe la zone locale, les espèces n’apparaissent pas graduellement, à la suite de la transformation constante de leurs ancêtres; elles apparaissent plutôt tout d’un coup et « complètement formées »

S.J. Gould; Natural History 86:14 (1977)  



On pourrait encore parler des complexités irréductibles dans la Nature (qui sont une règle dans le vivant plus qu’une exception), de la réplication de l’ADN, la synthèse des protéines, le principe de causalité, la théorie de l’information, les lois de thermodynamiques, l’étude des systèmes complexes, …..


Pour conclure, vous avez ici des arguments réels qui se basent non pas sur ce que des scientifiques « avancent » mais plutôt sur ce que des scientifiques ont DÉCOUVERT CONCRÈTEMENT.

 

L’évolution, pour sa part, est une religion qui se cache derrière une apparence de scientificité. Elle a toujours été promue par des fraudes (Piltdown Man, 1910-1945 environ, embryons de Haeckel, 1885 à aujourd’hui, les fossiles de dino-plumés fabriqués de toutes pièces, ….) ou des « preuves » très fragmentaires (Lucy, le fossile le plus complet, n’est qu’un fossile de singe, Nebraska Man, une dent de porc, Homme du millénaire, quelques fragments de tibia et de crâne, ….).

Mais en aucun cas des preuves appuyées par des grandes branches de la biologie (tel que toutes celles mentionnées ci haut pour la création) ne sont venues supporter la théorie et ce malgré un lobbying monstrueux de la part des religieux évolutionnistes, des médias qui ne se questionnent pas le moindrement sur la provenance ou les appuis réels des « arguments » qu’ils présentent, les revues scientifiques qui refusent l’accès aux théories alternatives à l’évolution (contrairement à ce que la méthode scientifique prescrit) assurant ainsi l’endoctrinement le plus complet et l’illusion que tout le monde « d’intelligent » n'adhère pas à la théorie créationniste, ce qui est profondément faux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

yolive 19/08/2011 10:24



Ca veut dire quoi échelle humaine?


Ceci dit la lecture de ce blog est en tout point conforme avec ce que font les créationnistes. Les créationnistes ne trouvent pas d'arguments et de preuve pour le créationnisme mais contre
l'évolutionnisme.


Ce n'est pas parce qu'une tasse n'est pas bleue qu'elle est rouge.


Au demeurant il faudrait tout de même qu'on leur explique que l'évolutionnisme. Ce n'est pas un dogme de croyance mais une théorie. Une théorie est un modèle qui décrit le monde; Mais à la grande
différence du religieux, la théorie s'appuie sur des faits, en extrait "une idée commune" et confronte cette idée à l'observation et l'expérience. Elle peut être vraie, elle peut être fausse,
elle peut être partiellement vraie et partiellement fausse. Parallèlement depuis longtemps on s'est rendu compte que la théorie de la sélection naturelle ne suffisait pas à tout
expliquer. Ca ne veut pas forcèment dire qu'il y a une intervention divine 


Mais le passage que j'ai aimé le plus dans les commentaires est celui qui dit que toutes les espèces de canidés viennent de quelques espèces de canidés. Cette idée créationniste est très
intéressante. Elle sous-entend une évolution.


Et pour nos amis créationnistes, j'ai une petite piste de recherche pour vous. Si vous pouviez m'expliquer le cas du pinson de darwin par des arguments créationnistes, j'en serai très heureux.


 



perez marie josé 07/08/2011 14:37



commentaire n° 12 : pourquoi êtes vous si hargneux voire même insultant pour ceux qui croient au "créationnisme" ? Vous les traitez d'anti hommes !!!  Je vous demanderai
pourquoi à l'extinction des disnosaures tout est devenu (faune et flore) à l'échelle humaine ? Pourquoi des "hominidés" croyaient en un esprit supérieur puisqu'on a retrouvé des sortes
d'autels, ils enterraient leurs morts etc... Bien sûr c'étaient des hommes inférieurs, eh bien vous voyez puisque nous sommes semblables à ces derniers qu'il n'y a pas eu d'évolutiion
ni physique ni intellectuelle soyez content cela abonde dans ce que vous dites  et dans votre foi en se super homme qui se prend trop souvent pour Dieu !



Marco3000 26/05/2011 23:40



Puisque vous citiez un extrait de Gould, j'ai retrouvé dans mes bouquins de Gould ce que je cherchais:


C'est extrait de son livres "Quand les poules auront des dent", chapitre "évolution: fait et théorie", page 306:


“Puisque nous avons proposé des équilibres ponctués pour expliquer les tendances évolutives, il est irritant d’être sans cesse cité par les créationnistes – à dessein ou par stupidité, je
l’ignore – comme affirmant que les fossiles ne comportent pas de formes de transition. Celles-ci manquent habituellement au niveau des espèces, mais elles abondent entre groupes plus vastes”



Marco3000 25/05/2011 15:19



Josias, pourquoi utiliser un extrait de Stephen Jay Gould sortie totalement de son contexte, alors que vous ne savez même pas qui il est, et surtout que vous n'avez jamais entendu parlé de ses
travaux?!


En effet S. J Gould et l'auteur, avec Eldredge, de la théorie des équilibres ponctués, et l'extrait que vous citez pose les bases de sa théorie. Effectivement, dans certaines couches (mais pas
toutes!) les espèces ne semblent pas évoluer. Effectivement dans certaines couches (mais pas toutes!) certaines espèces semblent apparaitre subitement. Mais savez-vous pourquoi? Avez-vous étudiez
les travaux de Gould? Et savez-vous ce que signifie en géologie "subitement?


Alors d'abord sachez que lorsqu'un paléontologue emplois le terme "soudainement" ou "subitement", cela signifie quand même 5 à 10 millions d'année (Cf S.Jay Gould dans "la vie est belle")


Ensuite les travaux de SJ Gould montre que dans des périodes particulières, l'évolution se déroule par saltation (ou plutôt semble se dérouler, car comme je viens de le dire, 5 à 10 millions
d'années est une période très courte à l'échelle géologique, et cela n'est pas suffisant pour en faire une distinction dans une couche). Ces périodes particulières sont les périodes de radiation
qui suivent les périodes d'extinctions massives. C'est systèmatique dans le registre fossiles: chaque fois qu'il y a une extinction massive, il y a juste après une radiation massive. Pourquoi?
C'est simple et logique à la fois. Une extinction massive va vider les écosystèmes et casser leur équilibres. les animaux survivants, se retrouvent alors façe à une donne complétement changer et
ont alors accès à des écosystèmes qu'ils ne pouvaient coloniser auparavant. Bien souvent il n'ont plus de prédateur. Il y a une sorte de période de latence où il n'y a plus vraiment de filtre de
la sélection naturelle, puisqu'il n'y a plus de compétition dans les écosystèmes. On voit alors apparaitre de très nombreuses espèces.


Tout cela jusqu'à un nouvel équilibre, appelé stase. L'équilibre fait que le filtre naturel qui conditionne la sélectivité reste inchangé, donc plus d'évolution!


Vous n'avez pas saisi le fondement même de l'évolution qui est la sélection naturelle. A partir d'une espèce donné qui se trouve en équilibre dans un écosystème, pour qu'il y ait évolution, il
faut donc qu'il y ait rupture d'équilibre, soit par une variation géologique, soit par déplacement de l'espèce dans un autre milieu, soit par l'introduction d'un nouveau prédateur, ou alors plus
radicalement par extinction massive.


Si un milieu reste stable et équilibré, il n'y a alors pas d'évolution (juste une fluctuation génétique de certains caractères)



john 14/03/2011 21:40



Par ailleurs, aucune des lois de la thermodynamique ne réfute la théorie de l'évolution. Il est sans doute question de la deuxième pour laquelle il faut se placer dans un système fermé, ce qui
n'est absolument pas le cas de la terre. Il est trop facile d'avancer des arguments pseudo scientifiques sans rentrer dans le détail, ce n'est qu'une preuve de plus qu'il n'y a pas d'arguments
concrets à la théorie de la création.