Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2007 3 03 /01 /janvier /2007 15:10

Ce que la science exige:
La science requiert analyse de données menant à l’élaboration d’une théorie.

 

Du côté créationniste:
On observe dans le monde réel que l’information n’est strictement l’effet d’une cause intelligente. 

 

Du côté évolutionniste :
On a un mouvement humaniste / naturaliste / anti-Dieu qui prend place et qui donne lieu à l’idée de Darwin (une extrapolation dont l’essence est de penser que si les becs de pinson varient selon les saisons de pluies, alors les « grenouilles sont devenues des princes »).

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ce que la science exige:
La théorie a survécu à plusieurs tests critiques qui auraient pu l’invalider

 

Du côté créationniste:
Jamais le créationnisme n’a été autant critiquer que durant le dernier siècle et pourtant l’avancement de la science coure toujours dans sa direction (penser à la découverte de l’ADN, du génome minimal, de la discontinuité du registre fossile).

 

Du côté évolutionniste :

Le registre fossile invalide l’évolution et ceci est confirmé même par les évolutionnistes ce qui a mené à une reformulation de la théorie ("l’évolution ne laisse pas de trace") supprimant ainsi la possibilité de tester la théorie au niveau fossile.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Ce que la science exige:
fait des prédictions qui dans l’avenir pourront servir à invalider la théorie

 

Du côté créationniste:
Les prédictions centrales sont la discontinuité du registre fossile et du monde vivant et la nécessité absolue d’une cause intelligente pour l’émergence de l’information. 

 

Du côté évolutionniste :  

L’évolution ne prédit rien en ce qui concerne les mondes vivant et fossile : si on trouve des intermédiaires entre 2 groupes d’animaux (ex : invertébrés / vertébrés), alors l’évolution est prouvée. Si on n’en trouve aucun (ce qui est la règle en paléontologie), l’évolution a procédé très rapidement et aucune trace fossile n’a été laissée. Tout et son contraire pourront être acceptable pour un évolutionniste.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Ce que la science exige:
Est vivante, ajustable et dynamique, permettant d’être modifiée au fur à mesure que des nouvelles informations se présentent, plutôt que de prétendre à la certitude

 

Du côté créationniste:
Le caractère « fixiste » du créationnisme a été abandonné. C'est-à-dire que les groupes d’animaux originaux peuvent avoir varié légèrement depuis la création (effet de la sélection naturelle et de l’élasticité du génome). Changement au niveau de la forme, couleur, grandeur … mais jamais de nouveaux organes, de nouveaux gènes.  

 

Du côté évolutionniste :  

Les tenants de la théorie prétendent la certitude de l’évolution (le dogme « évolution-fait ») et refusent l’analyse ou même la présentation de théorie alternative (ce qui est pourtant parti d’une démarche scientifique).

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Ce que la science exige:
Est l’explication la plus parcimonieuse, évitant l’implication d’entités ou d’explications inutiles (voir Rasoir d’Occam)

 

Du côté créationniste:
Le créationnisme fait intervenir une cause intelligente et non la magie. Le besoin de voir directement cette cause intelligente n’est pas prescrit par la science. Par exemple, les travaux de Boltzmann et Einstein (sur la Loi des gaz parfaits et la relativité) ont prouvé hors de tout doute que la matière est faite de corpuscules (atome) sans avoir la nécessité de les observer directement.  

 

Du côté évolutionniste :  

On fait intervenir le hasard, une idée qui fait penser à la magie (un effet sans cause). Les évolutionnistes refusent de dire « hasard » parce que ceci réfère à une hypothèse nulle en science. Ils parleront alors de mutations génétiques et reconnaissent que celle cis sont aléatoires … On revient au même point.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ce que la science exige:
Une théorie ne doit tenter d’expliquer que ce qui est sous sa juridiction.

 

Du côté créationniste:
Ni créationniste, ni évolutionniste ne violent cette loi. Par contre, il y a plusieurs théories sous le modèle créationniste (création de la vie, création de l’Univers, catastrophisme) autant sous le modèle matérialiste (origine magique de la vie, Big Bang, évolution).  

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ce que la science exige:
Pouvoir d’interpréter le réel, d’expliquer des phénomènes qui sont sous sa juridiction

 

Du côté créationniste:
L’extrême complexité de la vie n’est pas un hasard, nous pouvons en comprendre sa provenance. Les organes qui nous composent ont tous un but, ayant été créés. Nous devons alors chercher leur fonction ce qui stimule la recherche scientifique. Le registre fossile démontre deux grandes règles : la fixité des espèces et leur apparition soudaine. Toutes deux peuvent être expliquées par la théorie créationniste. 

 

Du côté évolutionniste :  

Les évolutionnistes ne peuvent pas interpréter le registre fossile. Tout et son contraire prouveront la théorie. Pour ce qui est du monde vivant, rappelons qu’au début du siècle 100 organes chez l’humain étaient considérés inutiles, car vestiges de l’évolution. L’avancement de la science a démontré la grande erreur de l’interprétation évolutionniste : nous avons découvert que chacun de ces  organes a une fonction.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ce que la science exige:
Il DOIT y avoir présence ou possibilité d’y avoir des failles, des contradictions et des exceptions dans la théorie. Une théorie trop parfaite, et qui cherche à tout expliquer est probablement fausse.

 

Du côté créationniste:  

Le critère de réfutabilité est rencontré par la théorie créationniste, c’est-à-dire qu’il existe une observation hypothétique qui l’invaliderait : si on observerait dans la nature des membranes plasmiques, des molécules d’ADN (et les enzymes nécessaires à leur synthèse) se former spontanément, coexisté et interagir nous ne pourrions plus soutenir la nécessité absolue d’une cause intelligente pour l’émergence d’un système organisé.

 

Du côté évolutionniste :  

Puisque le procédé de l’évolution se produirait sur des millions d’années, on peut toujours inventer n’importe qu’elle histoire pour dire comment une forme de vie s’est transformée pour en donner une autre : ça se fait sur une période de temps hors du champ de l’étude scientifique et ça ne laisse pas de trace fossile. Une foi aveugle est requise.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ce que la science exige:
Une théorie doit être soutenue, et construite à partir, d’un modèle logico-mathématique. Par exemple, la théorie des orbitales reposant sur la géométrie du cône, la relativité restreinte reposant sur les transformations de Lorentz, etc.

 

Du côté créationniste:  

La théorie créationniste découle de trois grands concepts scientifiques : la théorie de l’information, le principe de causalité et l’étude des systèmes complexes.

 

Du côté évolutionniste :  

Cette théorie a été construite sur le seul « principe » de la sélection naturelle qui n’est pas une loi ou même une force de la nature. Ce sont des évènements (ex : changement climatique) qui mettent en action la flexibilité du génome d’une espèce. Après un évènement de sélection naturelle, la diversité génétique est réduite. Les évolutionnistes n’ont jamais appuyé leur théorie (l’émergence de nouveaux gènes, de nouveaux organes chez une espèce) par une loi ou un constat scientifique.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ce que la science exige:
Doit fournir des tests qui rendraient possible une validation de la théorie.

 

Du côté créationniste:
L’analyse des fossiles et de la distribution des êtres vivants est un test qui nous permet de vérifier la prédiction centrale du créationnisme.

 

Du côté évolutionniste :  

La majorité des tests proposés ont été des fraudes*, des spéculations ou l’extrapolation médiatique de banalités en « preuves » de l’évolution.

 

*dont le crâne de Piltdown et les maquettes d’embryons de Haeckel sont probablement les plus grandes fraudes de l’histoire des sciences.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Josias - dans lifeorigin
commenter cet article

commentaires

Le Moine : Denis le petit espiègle 28/01/2011 00:48



J'ai aimé votre façon d'exposer vos arguemnts : Ce que la Science exige; du côté créaitionniste; du côté évolutionniste. À mon avis, c'est une réussite comme exposition. Bon travail


Si je ne serais pas créationniste et en voyant ces arguments, je serais incliner à devenir, car cela fait plus de sens, et du côté évolutionniste, il y a eu des fraudes... qui démontre, qu'ils
sont près à tout pour masquer leurs erreurs et cela (la théorie de l'ÉVOLUTION est le plus grand canular de l'histoire moderne)