Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2007 3 03 /01 /janvier /2007 15:02

Si l'on croit qu'une cellule vivante peut exister par hasard, personne ne peut nous empêcher de croire l'histoire suivante. C'est l'histoire d'un village:

Un jour, une masse d'argile coincée entre les rochers sur une terre stérile a été mouillée par la pluie. La masse argileuse sèche et se solidifie au contact du soleil et prend une forme rigide et résistante. Ensuite, ces rochers qui ont également servi de moule, ont été réduits d'une certaine manière en miettes pour qu'apparaisse en fin de compte une brique d'une forme parfaite. Cette brique attend dans les mêmes conditions naturelles pendant longtemps avant qu'une brique similaire ne se forme. Ce processus continue jusqu'à ce que des centaines de milliers de briques aient été formées dans le même endroit. Toutefois, et par pure coïncidence, aucune des briques formées auparavant n'a subit de dégâts. En dépit de leur exposition à la tempête, à la pluie, au vent, à la chaleur torride et au froid glacial pendant des milliers d'années, les briques ne se fissurent pas, ne se cassent pas ou tout simplement ne sont pas détachées. Au contraire, elles attendent au même endroit avec la même détermination jusqu'à ce que d'autres briques se forment.

Lorsque le nombre de briques est suffisant, celles-ci construisent un immeuble en se positionnant les unes sur les autres et les unes à côté des autres, après avoir été accidentellement traînées par les effets des éléments naturels tels que les vents, les tempêtes ou les tornades. Pendant ce temps-là, les matériaux comme le ciment ou le mélange de terre se forment dans des "conditions naturelles" au bon moment et se glissent sous les briques pour les soutenir. Parallèlement à tout cela, le minerai de fer se forme sous terre grâce aux "conditions naturelles" jetant ainsi les fondations d'un immeuble qui sera formé par ces briques. A la fin de ce processus, un immeuble complet est construit, avec tous ses matériaux, ses travaux de menuiserie et ses installations intactes.

Bien entendu, un immeuble ne consiste pas uniquement en une fondation, quelques briques et du ciment. Comment alors obtient-on les matériaux manquants? La réponse est simple: tous les matériaux nécessaires à la construction de l'immeuble existent dans le sol sur lequel l'immeuble est construit. Le silicium pour le verre, le cuivre pour les câbles électriques, le fer pour les colonnes, les madriers et la tuyauterie, etc. Tout cela existe sous terre en quantité abondante. Il suffit que le talent des "conditions naturelles" intervienne pour que ces éléments prennent forme et soient placés à l'intérieur de l'immeuble. Toutes les installations, les travaux de menuiserie et les accessoires sont placés parmi les briques à l'aide du vent qui souffle, de la pluie et des tremblements de terre. Tout s'est tellement bien déroulé que les briques sont disposées de manière à laisser les espaces nécessaires aux fenêtres comme si ces briques savaient que quelque chose appelée fenêtre allait être formée plus tard grâce aux conditions naturelles. En outre, elles n'ont pas oublié de laisser l'espace nécessaire à l'installation de l'eau, de l'électricité et du chauffage, qui seraient eux aussi mis en place par hasard. Tout s'est tellement bien déroulé que les "coïncidences" et les "conditions naturelles" produisent une conception parfaite.

Si vous arrivez à croire cette histoire, vous n'aurez donc aucun mal à imaginer comment les autres immeubles de la ville, les usines, les autoroutes, les trottoirs, les structures souterraines, les communications et les systèmes de transport sont apparus. Si vous avez des connaissances techniques et si le sujet vous est suffisamment familier, vous serez en mesure de rédiger un ouvrage extrêmement "scientifique" en quelques volumes pour évoquer vos théories sur "le processus évolutif du système d'évacuation des eaux usées et son adaptabilité aux structures actuelles". Vous recevrez probablement des honneurs et des prix académiques pour les études brillantes que vous avez menées et vous pouvez vous considérer un génie à la science infuse.

La théorie de l'évolution prétend que la vie est apparue par hasard*, ce qui n'est pas moins absurde que notre histoire. Car, avec tous ses systèmes de fonctionnement, systèmes de communication, de transport et de gestion, une cellule n'est pas moins complexe qu'une ville.

*En termes plus techniques, on nomme cette approche l'abiogenèse. Elle consiste de conditions naturelles aléatoires qui auraient entraîné l'agglomération de molécules hautement complexes pour former la première cellule vivante. Notez que les lois de la chimie et de la physique interdisent une telle idée puisque dans la nature, la matière inerte tend vers le désorde (entres autres, l'eau est un puissant solvant et les biomélocules primordiales auraient été immédiatement détruites sans la protection d'une membrane cellulaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Josias - dans lifeorigin
commenter cet article

commentaires

Arsenic67 02/01/2011 03:02



Franchement, qu'espèrent les chercheurs en abiogenèse alors que Louis Pasteur a DEMONTRE, il faut être incroyablement borné pour ne pas l'admettre, que la vie ne peut naître que de la vie ? Ah,
c'est parce qu'il y avait une soupe primitive qui aurait permis l'apparition spontanée de la vie ... et voilà comment en deux secondes on oublie les formidables travaux de Pasteur.


Mais disons que soupe primitive il y avait. Et si on testait l'efficacité de cette soupe en laboratoire, même en admettant que tout s'est passé sur une autre planète ? Zut, c'est ce que les
scientifiques ont déjà fait, mais ça n'a pas abouti à la formation de quelque chose qui ressemble un peu à une cellule presque vivante. Donc même dans un environnement hautement contrôlé et
insoucieux des véritables conditions qui existaient à l'époque supposée de l'apparition de la vie sur terre, on ne réussit pas à créer, à partir de matières inertes uniquement, une seule cellule
vivante et on veut nous faire croire que la vie est apparue spontanément de la matière inerte.


Les expériences ont échoué parce que notre technologie n'est pas encore assez avancée ? Autrement dit il faut beaucoup beaucoup de contrôle pour faire apparaître la vie à partir de matière
inerte, et qu'il faut ainsi avoir beaucoup de foi pour croire que le phénomène pouvait avoir lieu de manière spontanée. Mais de toute façon, comme Pasteur, je n'y crois pas trop.


Pour revenir à la comparaison d'une cellule avec une ville, j'avoue que ce n'est pas tout à fait valable car une ville est beaucoup beaucoup moins complexe qu'une cellule vivante comme le suggère
le nombre de cellules qu'on a pu créé jusqu'ici, soit zéro, comparé au nombre de villes qu'a déjà connu notre bonne vieille (je dirais plutôt jeune :P) terre.



bonald 17/11/2010 13:24



Vous voyez bien, Aymeric, ce que vous dites est de la mythologie: la chime qui n'était pas la même, on laisse mijoter 3Md d'années.. bla bla bla... on ne peut pas comprendre... notre esprit est
trop limité...


Notre devoir est au moins d'être sceptique.


Et d'ailleurs dans un univers déterminé, avec une vision déterministe du monde, même en supposant un libre-arbitre humain indéterminé, avant celui-ci, il n'y a aucun hasard, il y a des causes et
des effets. Mais c'est un autre problème.



Aymeric 22/06/2010 22:12



REPONDEZ MOI Q'IL VOUS PLAIT


OUAIN OUIN OUIN



Aymeric 22/06/2010 22:12



2 )


Je vais revenir sur l'abiogénese . La forme de vie que nous voyons aujourd'hui , n'est pas du tout celle qu'il y avait à l'origine . ( en toute logique)


En voyant cette exemple , je pense ( mais c'est peut etre faux) que vous croyez que apparition de la vie = apparition soudaine de la cellule avec : noyau / ADN / organites / mitochondries /
membrane cytoplasmique .....


non , non  ,non ( ceci n'est pas argument d'autorité , ça aurait pu se former comme ça , mais les statistiques que cela se produise est beucoup plus mince que se que je vais expliqué après )


nb : quand parlé de forme de vie : ensemble complexe de molécules spécifiques interagissant entre elle ? capacité à se diviser ? ... Oui je sais c'est très difficile à dire , simplement car ,
pour définir un terme général ( la vie ) nous n'avons qu'un seul exemple ( nous ) . C'est comme définir un moyen de transport si nous n'avions que des voitures renault.


L'esprit humain étant très limité ( on ne peut voir que ce que l'on sait voir ) , il est difficile d'imaginer d'autres formes de vie ( retour à la métaphore précédente , impossible d'imaginer un
bateau, ou des avions par exemple ). Il y eu peut etre des formes de vie à l'origine , mais qui marchait moins bien , ou évoluait moins vite ( sélection naturelle , seul la forme de vie la mieux
adapté survie). Des molécules ( comme je l'expliqué tout à l'heure avec le coup du tas d'atomes dans un coin ) se forment spontanément dans la
flotte (acides gras, glucoses, nucléotides , molécules inconnues et incongrues qui ne serviront à rien ,...) ,,, blablabla par des liaisons covalentes ,,,, blabla > plusieur types de membrane
, avec dedant ou pas de l'ADN , protéine , ARN .... Seul la mieux adapté survie. Peut etre n'avait t'elle pas du tout la meme chimie , les memes conditions de maintient ... peut etre cette
cellule primitives n'était elle memes pas vivante !


Ensuite , deviné ? mutation aléatoires donne caractere spéciaux , les meilleurs survivent ... tu laisse mijoté ça quelques 3,6 milliards d'années et peut etre que t'obtiendra des formes de vie
complexes , ou pas vas savoir( c'est d'ailleurs pour ça qu'on s'interresse à Mars , Europe , Titan , peut etre ont il ces formes de vies primitives )


à regardé


http://www.youtube.com/watch?v=xO7MypWw_VM


vous pouvez aussi regardé celle de l'apparition du code genetique ( ATTENTION CECI UNIQUEMENT SI VOUS SAVEZ CE QUEST LE CODE GENETIQUE , la plupart des gens ( 99 % des gens , memes les médias)
qui ne sont pas biologiste confondent le code avec l'information genetique ( 2 concept très différents))



Aymeric 22/06/2010 21:51



_ Ensuite ( je vais faire simple ) : ADN = enchainement linéaire de nucléotide


ADN transcrit en ARN ( = enchainement linéaire de nucléotide)


ARN traduit en protéine ( enchainement D'acide aminé [=AA])


HASARD = MUTATION ALéATOIRE (mutation = enchainement de nucléotide de ADN modifié )  ET C'EST Là ET UNIQUEMENT
Là QU'INTERVIENT LE HASARD DANS L'EVOLUTION !!!     


reprenons : ADN muté ( = enchainement de nucléotide différent ) transcris en ARN ( l'enchenement de nucléotide sera le meme que l'adn muté )


ARN traduit en protéine ( l'ordre des AA peut ne pas etre le meme [ nb : redondance code genetique ]


résumons : génotipe muté = ADN muté = protéine différente = propriétés différentes = phénotipe particulier = nouveau caractere ( je pourrai donner plusieurs exemple si vous le voulez [nb : cours
de seconde])  


FINI LE HASARD !   le caractere nouveau donné pourra alors etre bénéfique ou pas pour l'organisme = il pourra survivre ou pas = SELECTION
NATURELLE , BASE DE L'EVOLUTION  . (je peut donner des exemples si vous voulez )